Solarium Sundream – Genval

Solarium Sundream – Genval

Conseils pratiques pour un bronzage parfait Ce qu’il faut savoir avant une séance de banc solaire…

Faut-il éviter les produits cosmétiques avant de faire un banc solaire ?

Faut-il éviter les produits cosmétiques avant de faire un banc solaire ?

Attention lors de toute exposition, l’on doit retirer tout produit cosmétique photosensibilisant (parfums, déodorants, etc.)
Il est aussi fortement conseillé de se démaquiller. Les rayons UV du solarium dilatent les pores de la peau, ce qui permet à la lumière et aux substances de maquillage susceptibles de provoquer des allergies de pénétrer dans la peau.

Est-il contre-indiqué de s’allonger dans un solarium sous traitement médical ?

Si vous prenez des médicaments, vérifiez sur la notice s’ils contiennent des substances appelées « photo sensibilisantes », qui combinées au soleil, peuvent occasionner une allergie cutanée ou des brûlures plus rapides. En cas de doutes demandez à votre médecin ou pharmacien s’il vaut mieux adapter, réduire ou stopper vos séances de bronzage.

Est-il contre-indiqué de s’allonger dans un solarium sous traitement médical ?
Est-il possible de s’allonger dans un solarium avec des lentilles de contact ?

Est-il possible de s’allonger dans un solarium avec des lentilles de contact ?

La réponse est oui ! Tout comme les autres utilisateurs du solarium, les porteurs de lentilles de contact doivent porter des lunettes protectrices spéciales.
Ces lunettes sont à votre disposition dans votre centre de bronzage.

Puis-je faire un banc solaire avec un tatouage / cicatrice ?

Il est nécessaire de recouvrir complètement une cicatrice, une blessure ou un tatouage frais (c’est-à-dire de moins de 3 mois).
Ce n’est pas dangereux mais le soleil ou l’exposition en solarium peut produire sur des cicatrices récentes une pigmentation foncée indélébile. Tant qu’elles sont encore rosées, les cicatrices doivent donc être protégées (pansement ou écran total).

Puis-je faire un banc solaire avec un tatouage / cicatrice ?

FAQ

Dès la première séance, il est probable que vous constatiez déjà une légère coloration. En général, 4 à 8 séances espacées de 48 heures vous permettront d’obtenir un bronzage adéquat. Commencez toujours par de courtes séances, puis augmentez progressivement le dosage d’environ 2 minutes par visite.

De 1 à 2 fois par semaine suffiront si vous entretenez votre bronzage de façon régulière. Nous recommandons d’espacer vos séances de 48 heures au minimum. Par contre, sachez que si vous espacez vos séances de plus d’une semaine, vous devrez diminuer votre temps d’exposition. Dans le doute, il est toujours préférable de prendre moins de minutes par séance et d’augmenter la fréquence d’utilisation, et ce jusqu’à l’obtention du dosage permettant le maximum d’efficacité, sans pour autant faire rougir la peau.

En général, il est communément admis que le bronzage peut durer entre 10 et 25 jours suite à la dernière exposition, sans utilisation de quelque crème que ce soit (certaines crèmes permettant en effet de faire durer le bronzage). Ce délai est lié au renouvellement des cellules de la peau, les cellules colorées étant localisées dans l’épiderme, lorsque l’épiderme se renouvelle cela fait disparaître progressivement le bronzage.

Non ! La chaleur n’a rien à voir avec l’efficacité du bronzage. Les rayons bronzants (UV) sont neutres, donc n’ont aucune température. Ce sont les rayons infrarouges qui chauffent le banc et la peau mais eux n’ont aucune efficacité sur le bronzage.

D’ailleurs avoir trop chaud dans un banc solaire n’est pas recommandé car cela favorise les coups de soleil localisés à cause d’un effet « loupe » sur les zones de peau mouillées par la transpiration (souvent la bas du dos, les fesses et les mollets).

La surface interne des bras bronze plus difficilement parce qu’elle contient moins de cellules pigmentées que le reste de la peau. De même les jambes (surtout chez les femmes) , et chez certaines personnes le visage ne bronze pas non plus aussi bien parce que celui-ci possède une couche cornée plus importante pour le protéger des rayons UV. (Dans ce cas certains activateurs de bronzage peuvent aider à augmenter plus rapidement la production de mélanine)

De plus, dans un banc solaire, les parties de peau compressées sont moins bien irriguées. Le manque d’oxygène peut conduire à une diminution de l’intensité des pigments de mélanine. Les bancs UV ergonomiques sont particulièrement bien appropriés pour un bronzage uniforme et pour les autres il est conseillé de bouger légèrement dans votre banc à mi-séance, afin de ne pas rester sur les mêmes points de pression tout au long de la séance.

Le corps de la femme enceinte subit des changements hormonaux importants: la peau devient plus sensible à l’exposition solaire et certains effets indésirables peuvent advenir, tels que taches pigmentaires ou un rougissement inhabituel. Même si l’exposition UV ne comporte aucun risque pour le fœtus, puisque les ultraviolets ne pénètrent que très superficiellement la peau, la chaleur trop intense est par contre clairement à éviter. Soyez donc plus vigilante qu’à votre habitude et en cas de doute il est préférable de consulter votre médecin avant de prendre la décision de vous faire bronzer.

Info ou Intox ?

Il est judicieux de faire quelques séances de bronzage avant les vacances !

Vrai ! : Il est en effet important de préparer notre peau au rayonnement solaire intensif du sud et lui donner le temps de s’habituer au soleil .

Même si de nombreuses personnes affirment que le banc solaire ne protège pas la peau : c’est faux ! Certes ce n’est pas le banc solaire qui protège la peau, mais bien la peau elle-même qui se protège, la mélanine agissant comme un filtre face aux rayons UV, une peau bronzée protège mieux du soleil qu’une peau non bronzée.

Pour cela, après une longue période sans exposition, il est important que votre peau régénère progressivement une couche protectrice autonome en épaississant et en colorant la peau (bronzage/mélanine) et le solarium offre l’avantage de pouvoir gérer progressivement la durée et l’intensité de l’exposition aux rayons UV.

Cela vous aidera à désensibiliser votre peau, mais attention, ce n’est pas toujours suffisant et vous devrez toujours veiller à porter une protection solaire suffisante lors de vos expositions au soleil.

Il faut éviter de se doucher directement après une séance de bronzage !

Faux ! La rumeur qui prétend qu’une douche rafraîchissante après une séance de bronzage enlève le bronzage est un véritable préjugé. Le bronzage est un phénomène de synthèse qui a lieu dans la peau et non sur la peau.

Prenez soin de votre peau en prenant une douche et en appliquant une crème hydratante, votre bronzage sera alors vraiment mis en valeur.

Le soleil en cabine est plus nocif que le soleil naturel !

Faux ! Contrairement au soleil, en cabine les rayons les plus nocifs sont filtrés.

Par contre il est vrai que le rayonnement reçu en cabine est plus concentré qu’au soleil. Pour obtenir le même résultat esthétique que 20 minutes en cabine UV, il faudrait vous exposer environ 1 heure et demie au soleil des plages du sud de la France, mais dans ce cas vous auriez alors un risque de brûlure largement supérieur aux 20 minutes d’UV artificiels.

Si le rayonnement artificiel vient d’être classifié comme «agent cancérigène », rappelons que le rayonnement solaire l’est aussi depuis de nombreuses années, tout comme le vin rouge, la bière, le poisson salé ou la pilule contraceptive.

Comme pour toute chose, exposez-vous aux rayons UV avec modération! Un excès de rayons UV est nocif, qu’ils proviennent du soleil ou d’un banc solaire…

Tous les types de peaux sont égaux devant le risque de cancer cutané !

Faux ! Les cas de mélanome touchent essentiellement les personnes présentant un environnement familial/génétique défavorable, les personnes de peau très claire, taches de rousseur, cheveux blonds ou roux, et les personnes présentant un grand nombre de grains de beauté mégalocytaires. D’autres facteurs peuvent également contribuer à l’augmentation du risque de mélanome : des expositions solaires excessives et répétées et des surexpositions durant l’enfance. (C’est d’ailleurs pour cette raison que la loi interdit l’accès aux bancs solaires en dessous de 18ans)

Le soleil et les rayons UV ont aussi de bons côtés pour la santé !

Vrai ! … d’ailleurs presque tout le monde connaît le sentiment d’être simplement de bonne humeur quand le soleil brille.

Les bienfaits du soleil est reconnu dans de nombreux domaines : le soleil favorise la bonne humeur, améliore l’état dépressif et un bain de soleil est souvent relaxant et anti-stress.

L’exposition aux rayons UV traite aussi certaines pathologies cutanées (psoriasis, eczéma etc…) et est indispensable à la fabrication de vitamine D3, qui facilite la fixation du calcium dans les os, prévenant ainsi plus facilement des maladies comme l’ostéomalacie ou l’ostéoporose. Ils apportent aussi sur le plan général une amélioration de la fluidité sanguine, une meilleure exploitation de l’oxygène et offrent une action apaisante sur les douleurs articulaires.

Profitez-en donc… mais avec modération!

On ne doit pas dépasser 10 séances de bronzage par an !

Faux ! La réglementation européenne est l’une des plus strictes au monde et limite fortement la puissance des lampes UV tout en conseillant de ne pas dépasser entre 30 et 50 séances par an selon la durée d’exposition et le type de peau.

Il est en effet préférable de faire plus de séances sous des UV moins agressifs, que peu de séances sous un rayonnement UV très fort. C’est d’ailleurs dans ce but que les normes de rayonnement des lampes ont elles aussi été modifiées et l’intensité du rayonnement des bancs solaires est désormais limitée à 0,3 W/m².

Ce que dit la loi En Belgique, c’est l’arrêté royal du 20 juin 2002 qui régit les conditions d’exploitation des centres de bronzage.

La loi impose aux responsables de centre de bronzage de suivre une formation obligatoire et impose à ces derniers d’avoir pour chaque nouveau client (même s’il ne vient qu’une seule fois) une fiche d’inscription complète (nom, date de naissance, adresse, N° de carte d’identité et type de peau).

Ne soyez donc pas surpris si nous vous demandons votre carte d’identité et quelques renseignements lors de votre première visite.

  • Si vous avez moins de 18 ans, la loi vous interdit l’accès aux bancs solaires ! Une exposition exagérée aux rayons ultraviolets (UV) durant la jeunesse peut favoriser le développement ultérieur de maladie de la peau.
  • Vous avez une peau de type 1 ? Le banc solaire vous est également interdit. Evitez également une trop longue exposition au soleil.
  • Protégez vos yeux des rayons UV en portant des lunettes solaires. Portez toujours de telles lunettes lorsque vous faites du banc solaire. Fermer les yeux ne suffit pas !
  • Respectez la durée et la fréquence des séances qui vous ont été recommandées dans votre centre de bronzage.
  • N’allez pas au soleil juste après une séance de banc solaire. Après votre première séance, attendez au moins 48 h avant de retourner sur le banc et laissez ensuite chaque fois minimum 24 h entre deux séances.